L'├ęcho des groupes de travail

Groupe spécialisé Communication Infrastructures

Responsable du groupe spécialisé: Philipp Büchi, AWK Group AG

L’année 2021, tout comme l’année précédente, n’a pas été optimale en ce qui concerne le réseautage actif, la tenue en présentiel de groupes spécialisés et par conséquent l’échange professionnel. Malgré tout, le groupe spécialisé n’est pas resté les bras croisés et a discuté activement de la thématique d’une infrastructure de base IoT-Ready uniforme pour l’immobilier et l’a prolongée dans le groupe principal. Mis à part le travail de base d’élaboration de possibilités d’utilisation standardisées, les thèmes tendance des modes de communication des appareils IoT ont été analysés dans le cadre d’une enquête dans l’industrie.

La pertinence de la communication pour les infrastructures et les biens immobiliers innovants de demain est depuis longtemps le moteur du travail du groupe spécialisé. La large couverture des différentes technologies de communication grâce à la composition des participants du groupe spécialisé avec de nombreux acteurs différents de la branche, permet d’avoir une vision largement étayée ainsi que des discussions constructives sur les thèmes actuels. Ce n’est pas la technologie qui est au cœur, mais l’utilité ou le business case pour les clientes et clients et l’utilisation de l’infrastructure. Les exigences en constante progression en matière de connectivité, sécurité, disponibilité, durabilité et les tendances et développements technologiques entraînent non seulement de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux défis qu’il s’agit de maîtriser.

Le groupe spécialisé Communication Infrastructures est un pilier important en termes d’atteinte des objectifs stratégiques de l’asut, en particulier pour l’élaboration des principes de mise à disposition et d’exploitation d’une infrastructure moderne et performante pour la Suisse. Une infrastructure de communication performante constitue un fondement essentiel de l’économie et de la recherche en Suisse et partant, de la réussite économique et sociale du pays. Elle est nécessaire aux liens et interactions entre les personnes, les infrastructures, les systèmes et les objets, qui connaissent un essor rapide. Les nouveaux besoins nécessitent de nouveaux services et produits qui se basent quelquefois aussi sur des modèles d’affaires inédits.

Perspectives: afin de pouvoir poursuivre ces objectifs, le groupe spécialisé se consacrera cette année encore au thème prioritaire IoT-Ready et publiera les résultats obtenus. L’objectif à cet égard consiste à atteindre les parties prenantes visées et à sensibiliser la branche.


Groupe spécialisé Data Center Infrastructure

Responsables du groupe spécialisé: Stefan Bossard, Swiss Re Management Ltd., David Stoller, Helltec Engineering AG, Roger Weber, Genuel AG

Nous avons à nouveau eu le plaisir d’accueillir plusieurs nouveaux membres dans le groupe au cours de l’année passée. Le comité d’experts comprend ainsi plus de 60 entreprises et compte 78 membres du domaine des centres de données (DC). Ce cercle de personnes constitue un pôle interdisciplinaire de compétences et regroupe ainsi les connaissances des experts du marché DC. Le groupe spécialisé soutient la promotion des sites et le lancement de Best Practices s’agissant des thématiques relatives aux centres de données.

En 2021, le groupe spécialisé s’est réuni deux fois, dont une fois physiquement. La réunion de mars s’est déroulée par équipe en ligne. Les thèmes suivants figuraient à l’ordre du jour: présentation de l’OFEN sur le thème «Transparence de l’intensité CO2 sur la base des profils de charge DC» et infos de l’asut.

La réunion de novembre, organisée dans le respect du concept de protection, a pu se tenir en présentiel au sein de l’entreprise Connect Com AG à Rothenburg. Les thèmes suivants ont été présentés et ont fait l’objet de discussions: protection des données/transferts internationaux de données du point de vue juridique et technique; input et discussion concernant le projet cloud Gaia-X. Une enquête a en outre été effectuée parmi les membres du groupe concernant les souhaits en matière de thèmes majeurs pour 2022.

Les thèmes majeurs 2021, soit le programme d’encouragement Puerda+ et le label pour des centres de calcul performants et écologiques (SDEA), ont été abordés lors des deux réunions.

Les nouveaux membres sont toujours les bienvenus et peuvent s’annoncer à la direction du groupe spécialisé ou auprès de l’asut.

 

Groupe de travail Digital Experience Circle

Responsable du groupe de travail: Hansjürg Inniger, Securiton AG

2021 a été une année remarquable en terme de numérique. Nous aussi avons basculé dans la nouvelle «normalité» et nous sommes réunis en ligne.

Le 27 janvier 2021, nous avons échangé sur les interfaces vocales et les bots. Armin Ledergerber (Swisscom SA) nous a donné un aperçu du thème de la commande vocale chez Swisscom et des défis posés par la reconnaissance du dialecte suisse (alémanique). Marcel Truempy (Google) nous a fait part des impressions du monde Google et a décrit les cas pratiques qui fonctionnent et ceux qui fonctionnent moins en matière de bots.

Le 5 mai 2021 a été placé sous le thème Smart Contract, Blockchain et la manière dont ils trouvent leur chemin dans la pratique. En prélude, Mario Schmuziger et Roland Ringgenberg (Zühlke Engineering AG) ont présenté l’intervention intitulée «Decentralized Platforms & Ecosystems». L’orateur invité Daniel Rutisheuser (Inacta AG) de la «Crypto-Valley» de Zoug nous a présenté ses perspectives très révélatrices concernant la thématique de la Blockchain.

Le 30 septembre 2021, les «directives» ont été au centre des discussions. D’une part, Christian Grasser a organisé la venue de l’orateur invité Christian Laux (LAUX LAWYERS AG) qui a présenté l’«Exposé sur la protection des données en pratique avec collaboration et IoT». D’autre part, Alois Sauter (Ergon Informatik AG) nous a offert un passage en revue des directives sur les drones avec l’environnement professionnel en point de mire.

Les discussions et l’apport des expériences des membres ont bien évidemment trouvé leur place lors de chaque réunion. Cet échange intensif est un avantage principal de la commission spécialisée Digital Experience Circle.

En 2021, nous avons également à nouveau accueilli un représentant d’ABB. Zoltan Gal (Global Service Sales Manager Power Protection) fera part de ses expériences en matière de numérisation. Avec Stimmt AG, nous avons accueilli un nouveau membre représenté par Stefan Leuthold (CEO, Partner). Pour que les échanges sociaux retrouvent leur place au sein de la commission spécialisée, nous avons planifié, pour autant que ce soit possible, de nous retrouver physiquement dans le courant de l’année.


Groupe de travail EOL 2G

Responsable du groupe de travail: Jürg Steiner, Swiss Securitas Group

En 2021, Swisscom a mis hors service son réseau 2G avec la technologie GSM Voice ainsi que les services de données CSD, GPRS et EDGE. Sunrise reste le seul opérateur à continuer à utiliser la technologie 2G en Suisse, jusqu’à fin 2022. Sunrise mettant elle aussi l’accent sur les réseaux 4G et 5G, le spectre disponible pour la 2G diminue (affectation dynamique du spectre sur la base de l’utilisation de la 2G).

Des applications spéciales dans l’industrie ont également été touchées par l’arrêt de la 2G de Swisscom. Ces transmissions 2G de machine à machine (M2M) étaient dépendantes des fournisseurs internationaux de technologie pour la migration. Aujourd’hui, ces produits sont disponibles; il y a encore quelques années, les fournisseurs de technologie montraient peu d’intérêt pour le calendrier technologique de Swisscom et leur portefeuille ne contenait pratiquement aucun produit en 4G.

La mise hors service de la 2G s’est déroulée sans grande difficulté pour les utilisateurs. Cela est à mettre au compte de l’information proactive et du support de Swisscom, mais aussi de l’important engagement de tous les acteurs du marché lors de la migration des applications spéciales.

Le groupe de travail EOL 2G a soutenu les branches et les domaines concernés par la migration de la technologie 2G en mettant en place une plateforme commune et un échange ouvert, et a élaboré des solutions pour la migration avec les fournisseurs d’accès.

En 2021, le groupe de travail s’est réuni une fois pour analyser l’ensemble du processus de mise hors service de la 2G. Le groupe de travail a été dissous à l’occasion de la réunion du 30 avril 2021.


Commission spécialisée Formation

Responsable commission spécialisée: Anja Bouron, FFHS

La commission spécialisée Formation a repris ses activités vers la fin de l’année à l’issue d’une longue pause. La première réunion du 10 novembre sous la nouvelle direction s’est par conséquent tenue sous le signe de la sélection des thèmes qui devront définir les travaux de la commission au cours des prochaines années. Un choix de deux thèmes a été proposé aux membres. Ces propositions ont été approfondies avec des contributions d’Alain Gut, IBM et du Prof. Markus Dormann, FFHS.

Dans son intervention, Alain Gut a présenté la transformation impressionnante du marché du travail due à la numérisation et les conséquences qui se profilent pour la structure des la main-d’œuvre qualifiée. L’encouragement des compétences numériques devient un sujet clé pour les entreprises et les écoles, et la demande d’apprentissage tout au long de la vie et de renouvellement des compétences augmente.

La contribution de Markus Dorfmann a donné un aperçu de l’Instructional Design, un aspect immensément important de l’e-learning, qui a une influence déterminante sur le succès d’une forme d’enseignement numérique. La croissance (forcée ou non) de l’e-learning due à la pandémie, les progrès des technologies numériques et de nouvelles approches telles que le Design Thinking engendrent un besoin accru d’apprentissage adapté, aussi bien dans les institutions de formation que dans les entreprises et redéfinissent le rôle des enseignants/formateurs et la collaboration entre les instances/départements/équipes existants.

L’objectif de la commission spécialisée consiste à promouvoir la numérisation dans la formation. Les deux thèmes précédemment cités considèrent un ou différents aspects de cet objectif. La discussion qui en a découlé a indiqué que le futur thème de la commission spécialisée Formation devait principalement s’orienter selon les besoins des membres de l’asut et en l’occurrence avant tout mettre au premier plan ceux des PME.

Pour la nouvelle année, un inventaire de l’environnement des membres de l’asut est prévu pour visualiser où ces entreprises se voient dans cinq ans (dans le contexte de la numérisation), quels seront leurs défis majeurs et dans quelle mesure la formation jouera un rôle à cet égard. L’objectif d’ici à la mi-2022 consiste à acquérir une meilleure compréhension de la manière dont la commission spécialisée Formation peut apporter une plus-value à ses membres en matière de formation.

 

Commission spécialisée Gros utilisateurs

Coordination de la commission spécialisée: Christian Grasser, asut

Les échanges de la commission spécialisée Gros utilisateurs, composée d’une douzaine de représentants de grandes entreprises et organisations, portent sur des thèmes d’actualité autour des TI et infrastructures de communication. Quatre rencontres virtuelles ont été organisées au cours de l’année passée. À chaque rencontre correspondait un thème central, lequel donnait lieu à une intervention.

En mars 2021, la rencontre de la commission spécialisée a porté sur l’évolution des approvisionnements Inhouse et des solutions Campus. À cette occasion, Thomas Hainzel de Nokia Autriche, a proposé une présentation détaillée des différences entre Wi-Fi et 5G. Lors de la deuxième rencontre, Christopher Tighe, General Manager de Cisco Suisse, a proposé un Technology Outlook et a répondu aux questions des membres de la commission. Au mois de septembre, c’est le Prof. Beat Stettler, de la Haute école spécialisée de Suisse orientale, qui a proposé une vue d’ensemble sur la transformation des processus de TI par les réseaux définis par logiciels (SDN) et les défis à venir pour les entreprises. À la fin de l’année enfin, Lukas Bischofsberger de la société Anapaya nous a offert un aperçu sur SCION, nous décrivant son fonctionnement à partir de cas pratiques.


Groupe spécialisé Protection de la jeunesse face aux médias

Responsable du groupe spécialisé: Michael In Albon, Swisscom AG

L’initiative de branche Protection de la jeunesse face aux médias de l’asut regroupe des mesures volontaires destinées à protéger les enfants et les jeunes des contenus inappropriés et à promouvoir les compétences en matière de médias. Cette initiative de branche n’est pas réservée qu’aux membres de l’asut: elle a été lancée par asut en collaboration avec Salt, Sunrise, Swisscom et UPC. L’initiative de branche a été remaniée en 2021. La nouvelle version a notamment tenu compte des nouvelles prescriptions de la loi sur les télécommunications et des ordonnances concernées.

Dans le cadre de la nouvelle formulation 2021, nous avons pu accueillir Quickline en tant que nouvelle signataire de l’initiative de branche Protection de la jeunesse face aux médias. Avec Quickline, ce sont de nombreux opérateurs de réseaux régionaux de fibre optique et de câble qui s’engagent pour une protection active et pratique de la jeunesse face aux médias. L’assise plus large de l’initiative de branche a permis de donner plus de poids et d’impact à l’approche autorégulatrice. Quickline est représentée par Marc Loosli au sein du groupe de travail.

À l’automne 2021, l’asut a été conviée à une audition de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national. En amont de la consultation concernant la loi sur la protection des mineurs, Amazon et Netflix, importants fournisseurs de services à la demande en Suisse, se sont joints aux discussions du groupe de travail. La position du groupe de travail a ainsi une portée encore plus étendue au sein de la branche.

Conseil national et Conseil des États se sont penchés pour la première fois en 2021 sur la loi fédérale sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo (LPMFJ). Le Conseil national a pris connaissance des demandes de notre branche, et certains points de la loi ont été adaptés en conséquence. Une toute nouvelle réglementation portant sur les mécanismes du micropaiement (microtransactions) est désormais en place dans le domaine des jeux vidéo.

L’asut et d’autres acteurs importants du marché continuent de soutenir l’approche de régulation conjointe prévue par la loi impliquant les différentes branches. Nous contestons cependant l’efficacité de certaines mesures, et nous nous engagerons en faveur d’une protection pragmatique des mineurs dans la suite des débats.

 

Commission spécialisée Normes

Responsable commission spécialisée Normes: Dominik Müller, asut
Responsable du groupe de travail CS4: Josef Schmid

Pour les entreprises suisses, il est important d’accéder rapidement et simplement à ces standards et normes pour ne pas perdre la connexion au cours de cette évolution éclair. Dans le secteur des TIC justement, les activités de normalisation augmentent nettement en raison de l’importance croissante de la numérisation pour tous les secteurs de l’économie (Digital Single Market, IA. IoT, eHealth, Sustinability, Industrie 4.0, Smart-Cities, Smart-Energy, etc.). La commission spécialisée joue en l’occurrence un rôle de coordination et de normalisation majeur et agit en tant que plate-forme/plaque tournante et interface pour les PME. Par une participation active dans l’élaboration de normes et standards, ces dernières sont en mesure de tenir compte à temps des futurs développements dans leurs propres stratégies.

En Europe, la normalisation du secteur des TIC est assurée par l’Institut européen des normes de télécommunications (ETSI). Dans le cadre de l’ordonnance de la Confédération relative aux normes, l’asut représente, en tant que «National Standardization Organisation» (NSO) et aux côtés de la commission spécialisée Normes CS4, les intérêts de la Suisse pour la standardisation dans le domaine des télécommunications auprès de l’ETSI. La coopération de l’asut avec l’ETSI est excellente, notamment grâce à l’élection d’une représentante suisse, Neviana Nikoloski, en tant que présidente de l’ETSI General Assembly jusqu’en novembre 2022.

Malgré la situation difficile due au Covid-19, les activités de normalisation ont pu être maintenues en permanence grâce à des structures de communication performantes.

Renforcement du partenariat National Standards Organization (NSO) – ETSI
Les NSO sont les interfaces de l’ETSI vers les entreprises et les autorités des différents pays. Mises à part leurs tâches en matière de procédure de consultation et de publication de normes, les NSO veulent assumer plus fortement le rôle d’ambassadeur et de médiateur de l’ETSI pour que la normalisation soit mieux ancrée dans les entreprises et auprès des autorités. L’ETSI a donné trop peu d’importance à la fonction des NSO jusqu’à aujourd’hui. Raison pour laquelle quelques NSO et parmi elles l’asut ont adressé une demande à l’assemblée générale de l’ETSI concernant le renforcement du partenariat entre l’ETSI et les NSO.

EN – Approval Procedure (ENAP)
L’ETSI vérifie le processus de consultation en terme de durée et de déroulement afin de pouvoir suivre les étapes rapides des développements technologiques. L’enquête auprès de la National Standard Organization (NSO) a abouti à la conclusion suivante:

  • Une réduction effective de la durée de consultation est difficile à court terme
  • Un alignement sur la durée de la procédure CEN/CENELEC serait envisageable
  • Réduction «Public Enquiry + Vote» de 90 à 84 jours (c.-à-d. 12 semaines) / vote 2 de 60 à 56 jours (c.-à-d. 8 semaines)
  • Une réduction parallèle de la durée de la consultation publique auprès de l’OMC doit être examinée.

Réunions 3GPP en Europe
La commission de standardisation 3GPP (3rd Generation Partnership Project) développe les spécifications et normes des systèmes de communication mobile et actuellement des standards 5G. 3GPP est une coopération de sept organisations de standardisation (SDO): ETSI (Europe et reste du monde), ATIS (USA), ARIB et TTC (Japon), TTA (Corée du Sud), CCSA (Chine) et TSDSI (Inde). Environ 2 000 experts et expertes des SDO représentées ont fourni des contributions techniques. ETSI dispose d’un secrétariat de 20 collaboratrices et collaborateurs qui coordonnent environ 140 réunions par an et traitent 100 000 documents contributifs. Jusqu’à présent, de nombreuses réunions ont lieu sur d’autres continents. Pour renforcer la normalisation européenne, l’ETSI veut, dès 2022, organiser davantage de réunions 3GPP en Europe.


Commission spécialisée Droit

Responsable commission spécialisé: Marcel Huber, Sunrise UPC

En matière de projets législatifs en cours, la commission spécialisée a mis l’accent sur le thème de la protection des données. Le Parlement a approuvé à l’automne 2020 la révision de la loi sur la protection des données, qui avait pour objectif un alignement sur le droit de l’UE. La consultation sur l’ordonnance de protection des données révisée a suivi au milieu de l’année 2021. L’asut a transmis sa prise de position en coordination avec SWICO, laquelle visait principalement à ce que l’ordonnance n’aille pas au-delà des principes établis dans la loi révisée.

L’asut a en outre pris position sur la modification de l’ordonnance 2 relative à la loi sur le travail  et a plaidé pour une modernisation de la réglementation du temps de travail annuel dans le secteur des télécommunications, dont toute flexibilisation était totalement exclue dans le projet d’ordonnance.

Finalement, l’asut s’est aussi fait entendre en matière de révision partielle de la loi sur l’aménagement du territoire en exigeant une conception détaillée des autorisations exceptionnelles hors des zones à bâtir prévues dans le projet.

Les développements concernant le nouveau projet de loi fédérale sur la protection des mineurs face aux domaines du film et des jeux vidéo ont aussi été suivis en collaboration avec le groupe spécialisé Protection des mineurs face aux médias. Le Conseil national n’ayant accepté le projet qu’avec de nombreuses modifications, il ne faut pas s’attendre à ce que le Conseil des États le traite avant la session d’été 2022.

Dans le domaine de la communication mobile, la commission spécialisée Droit s’est penchée sur le thème de la robustesse des réseaux de communication mobile qui doivent assurer le fonctionnement du réseau de communication mobile en cas de panne d’alimentation électrique. Grâce à des échanges intensifs avec les autorités compétentes, il a été possible d’expliquer la complexité de ce projet et d’obtenir qu’une analyse approfondie à l’échelle de la branche (faisabilité et estimation des coûts) soit effectuée avant le début de la consultation d’un projet d’ordonnance correspondant.

Par ailleurs, l’asut a publié au printemps 2021 une prise de position concernant la cybersécurité 5G en Suisse. Et ce, préalablement à la révision annoncée de l’ordonnance sur les services de télécommunications qui concerne l’amélioration de la sécurité des infrastructures et services d’information et de télécommunication. Des parties de notre argumentaire ont heureusement été prises en compte dans le projet d’ordonnance publié début décembre. La consultation se prolonge jusqu’en mars 2022 et la thématique occupera la commission spécialisée cette année encore.


Commission spécialisée Smart Energy

Responsable commission spécialisée: Urs Imholz, GWF MessSysteme AG

En 2021, la commission spécialisée Smart Energy s’est réunie trois fois dont une séance virtuelle du fait du COVID-19.  Outre l’échange professionnel sur des thèmes concernant l’économie de l’énergie, des participants du groupe spécialisé ont présenté des exposés à l’occasion de ces réunions. En mars 2021 a été publiée la deuxième édition du Guide pratique Smart Energy@ICT qui montre, exemples concrets à l’appui, comment les secteurs des TIC et de l’électricité travaillent main dans la main afin de créer des réseaux énergétiques intelligents. Cette publication a été suivie au printemps par la production d’une vidéo d’un entretien d’expert entre le groupe spécialisé Smart Energy de l’asut et l’AES. Y ont participé Urs Imholz, responsable du groupe spécialisé Smart Energy, Markus Weber, coauteur du guide pratique et Michael Paulus de l’AES.

Le thème central du Big Data a été traité sur le plan conceptuel dans un groupe principal séparé sous la responsabilité de Christof Studer et Berat Fahrni. Lors de la réunion de novembre 2021, il a été toutefois décidé de vérifier si le thème devrait être poursuivi pour les communes dans un contexte plus large, dans le cadre de Smart City. Le thème allant au-delà de Smart Energy, le groupe de travail fournirait des contributions aux thèmes Smart Energy. L’objectif du nouveau groupe de travail consisterait à fournir un document aux communes qui financent des infrastructures TIC pour passer à la prochaine étape de numérisation dans la commune.

Un échange entre l’asut et l’OFEN a également eu lieu en décembre. L’OFEN poursuit le développement d’un hub de données national pour la Suisse et voit en l’asut un partenaire possible. Nous saisirons la balle au bond dans le groupe de travail et aborderons le sujet l’année prochaine.


Groupe de travail Smart Mobility

Responsable du groupe de travail: Giulio Panzera, cablex AG

Après une longue pause, le groupe de travail élargi s’est de nouveau réuni en présentiel à la fin de l’année, dans les locaux de Swisscom à Berne. Lors de sa séance du 25 octobre, Markus Van Heijningen de cablex a montré dans son exposé introductif «Équiper les tunnels, réellement et virtuellement», comment, à partir de données purement planifiées, il est possible de modéliser une traversée d’un tunnel dans laquelle les données relatives à la formation, à la gestion des données, à la gestion des modifications, à la maintenance et à l’ensemble du cycle de vie du projet de construction sont stockées de manière numérique et intelligente. Andreas Kronawitter, directeur de its-ch et membre du groupe de travail, a présenté les principales activités de its-ch, notamment en lien avec l’état d’avancement des activités des groupes de travail de its-ch.

L’équipe principale du groupe de projet «Infrastructures de communication pour une future mobilité automatisée» de l’asut a également repris ses travaux. Stefan Brendel, président du groupe de projet, a rappelé les objectifs à l’occasion de la séance:

  • Quelles sont les infrastructures de communication nécessaires à une future mobilité automatisée?
  • Quel impact des réseaux et de la communication pour l’automatisation dans la mobilité?
  • Quels sont les principaux liens entre les infrastructures de communication et la mobilité?
  • Quelles infrastructures de communication/quels réseaux pour quels cas pratiques, et quand?
  • Quelles opportunités et quels défis?
  • Quelles recommandations en réponse à ces problématiques?
  • À qui adresser ces recommandations?

Ces travaux se poursuivent en 2022. La publication des résultats est programmée pour le deuxième semestre. Les membres souhaitant collaborer peuvent s’adresser directement au siège administratif ou au président.


Groupe spécialisé Telephony & Services

Responsable du groupe spécialisé: Urs Lehmann, ABB Schweiz AG

En 2021, le comité d’experts Telephony & Services n’a pas organisé de réunion. Les activités reprennent en janvier 2022, avec la programmation de nouveaux rendez-vous.