Informations générales

Les comités spécialisés de l’asut jouent un rôle clef dans l’élaboration de stratégies, positions et solutions sectorielles d’avenir portant sur les TIC.

Les comités spécialisés de l’asut mettent au point des stratégies, positions et solutions sectorielles. Ils publient les résultats de leur travail et organisent des ateliers sur des thèmes d’actualité. La participation est ouverte à tous les membres d’asut. Le siège administratif fournit les renseignements nécessaires.
Une partie des comités spécialisés de l'asut se penche sur des thèmes classiques relatifs aux TIC qui, pour l'asut, revêtent la plus grande importance. Par ailleurs, l’asut a fixé de nouvelles priorités dans le domaine des infrastructures et réseaux intelligents (énergie, mobilité, production industrielle et secteur de la santé).
La Commission spécialisée Normes revêt une importance particulière. En effet, l’asut assure le suivi du domaine des normes spécialisées télécommunication et défend les intérêts de la Suisse au sein de l’Organisation européenne de normalisation ETSI. Lors des consultations publiques sur les normes, l’asut coordonne l'élaboration de la position suisse.

Formation

La commission spécialisée Formation se veut être une plateforme dont la mission est de promouvoir la formation digitale.

La commission d’experts se positionne comme la plateforme de promotion de la formation digitale. Une des ressources clefs de la Suisse c’est son système de formation. La digitalisation de la formation revêt une importance centrale, à tous les niveaux. Dans un contexte international, il est essentiel pour la Suisse de maintenir ce lien entre la formation et la digitalisation. C’est un enjeu associé à la compétitivité mondiale. Il y a en effet de nombreux défis associés à la digitalisation de la formation, lesquels, en qualité d’association faîtière des Télécommunications, nous adressons de manière proactive : Quelles compétences clefs pour les formateurs, quels modèles de formation digitale, la protection des données, la formation professionnelle digitale, le plan de formation 2021, les contenus digitaux, etc.
Responsable de la Commission spécialisée: Martin Kathriner, Samsung Electronics Switzerland Sàrl

Former des apprentis – c’est plus simple que vous ne le pensez! (uniquement en allemand)

Business Continuity Management

Que doit faire une entreprise en cas de défaillance de ressources critiques? Le service de gestion de la continuité opérationnelle veille à la manière de minimiser les répercussions des défaillances de système sur les plans financier et juridique ainsi qu’en termes de réputation.

La Commission spécialisée BCM traite des thèmes concernant la reprise de l'activité opérationnelle ou la poursuite des processus d'exploitation en cas de crise, la mise en place de stratégies de continuité opérationnelle ainsi que les formations et exercices nécessaires pour les implémenter. La gestion de la continuité d’activité englobe tous les secteurs d’organisation et d’activité au sein de chaque entreprise.
L'objectif de la Commission spécialisée est de sensibiliser les membres de direction, les responsables d’exploitation et les collaborateurs aux principes du BCM et de favoriser les échanges d'information entre les entreprises actives dans le domaine du BCM.
Responsable de la Commission spécialisée: Marcel von Vivis, Swisscom SA

Communication Infrastructures

La place économique suisse a besoin de la meilleure infrastructure de communication du monde. Le groupe spécialisé Communication Infrastructures s’y engage.

La commission spécialisée Communication Infrastructures est la plus ancienne de l’asut et occupe une place prépondérante dans la mise en œuvre des objectifs stratégiques de l’association. Le succès économique de la Suisse repose sur des réseaux de communication hautement efficaces. De même, les réseaux intelligents du futur et l’interconnexion croissante entre hommes, machines et systèmes dépendent de l'efficacité des infrastructures de réseau fixes et mobiles.
La commission spécialisé Communication Infrastructures s’intéresse aux conditions concrètes qui sont nécessaires à la mise en place d’une excellente infrastructure de communication. La gamme des thèmes traités va des technologies d’accès proposées par les opérateurs de réseaux, jusqu’aux exigences que la mobilité accrue va poser aux réseaux haut débit de demain, en passant par la sécurité d’accès et la distribution des services de télécommunication à l'intérieur d'un bâtiment.
Le groupe spécialisé offre à ses membres une plateforme d'échange d’informations extrêmement efficace. Il organise en outre des ateliers pratiques dont il publie les résultats dans le asut-Bulletin pour les rendre accessibles à tous les autres membres de l’association.
Responsable du groupe spécialisé: Beat Obrist, r2p Schweiz GmbH

Data Center Infrastructure

La convergence croissante des technologies TIC place de plus en plus le centre de données au cœur des télécommunications. En tant que plaque tournante nationale indépendante, le groupe spécialisé Data Center Infrastructure réunit le savoir-faire dans le domaine des centres de données à l’échelle de la Suisse.

Chaque année, sans que le grand public ne le remarque vraiment, 200 à 400 millions de francs sont investis dans la construction de centres de données. La Suisse dispose actuellement de plus de 400 centres de données. A l’avenir, la surface dévolue à ces centres va continuer de croître d’environ 10% par an. De nombreuses moyennes et grandes entreprises devront moderniser, externaliser ou reconstruire l’infrastructure de leur centre de données. Le besoin en termes de puissance de calcul ainsi que les exigences relatives à la flexibilité et à la capacité de stockage augmentent.
Le groupe spécialisé Data Center Infrastructure est une plaque tournante nationale indépendante dédiée aux centres de données. En qualité de pool de compétences interdisciplinaire, il réunit le savoir-faire existant en Suisse et le met à la disposition des entreprises désireuses de mettre en place ou d’étendre leur infrastructure de centre de données.
Le groupe spécialisé s’est fixé comme objectif de promouvoir d’une part l’attrait du site suisse de centres de données et, d’autre part, une utilisation peu gourmande en énergie ainsi que les meilleures pratiques. A cet effet, il a élaboré un Swiss Code of Conduct (CoC) pour les centres de données. Le code de conduite suisse CoC est structuré selon le modèle de cycle de vie, orienté processus, du système Engineering (SE) et constitue le cycle de vie typique d’un centre de données depuis la phase de son idéation jusqu’à la réalisation et l'utilisation en passant par la conception.
Responsables du groupe spécialisé: Daniel Ast, Stadt Zürich (OIZ) / Roger Weber, Genuel AG

Etude IWSB: La Suisse, coffre-fort de données Etude IWSB/Amstein+Walthert: Les centres de calcul en Suisse – efficacité énergétique: consommation électrique et potentiel d’efficacité (qu'en allemand)

Digital Experience Circle

L’industrie numérisée constitue une formidable opportunité pour la place industrielle suisse, tout en représentant un risque potentiel si cette chance n’est pas saisie.

L’IoT (Internet of Things), l’Industrie 4.0, l’IIoT (Industrial Internet of Things) et la transformation numérique sont des mégatendances extrêmement vastes. Que signifient-elles à l’échelle d’une entreprise et comment ces changements radicaux peuvent-ils être mis en œuvre de manière positive et générer des avantages? Les membres du groupe spécialisé «Digital Experience Circle» échangent régulièrement sur leurs expériences et sur les enseignements tirés de leurs projets dans le contexte de la numérisation – et cela dans le cadre de rencontres thématiques d’une demi-journée. Le groupe spécialisé participe ainsi de façon transversale (au-delà de l’entreprise et de la branche) à l’amélioration de l’excellence de ses membres dans la transformation numérique.
Responsable du groupe de travail: Hansjürg Inniger, Centris SA

Grands utilisateurs

Les grands utilisateurs de télécommunications ont besoin d'informations fiables sur les produits, solutions et prestations nécessaires au fonctionnement de leur entreprise. Le groupe spécialisé Grands utilisateurs se tient à leur disposition pour les aider et les conseiller.

Le groupe spécialisé Grands utilisateurs propose aux responsables télécom des grands utilisateurs une plateforme neutre et indépendante de l'industrie. Il organise des rencontres trimestrielles pour un échange d'’idées et d’expériences entre praticiens.
Lors de ces rencontres, des questions pratiques sont abordées et des informations stratégiques transmises que ce soit les dernières tendances technologiques, des conseils sur l’utilisation d’appareils mobiles et de terminaux personnels dans l’entreprise ou l'analyse des opportunités et risques du passage à All IP.
Le groupe de travail permet aux Grands utilisateurs de profiter des réseaux de contacts d’autres utilisateurs, de bénéficier du savoir-faire technique de responsables produits et de développeurs, de se faire une opinion sur les différentes solutions présentées et d'en trouver celles adaptées à leurs besoins.
La direction du groupe spécialisé Grands utilisateurs est assuré à tour de rôle par ses membres. Pour toute information, veuillez vous adresser à Christian Grasser, asut.

Protection de la jeunesse dans les médias

Les nouveaux médias, notamment Internet, offrent des possibilités pratiquement illimitées en matière de communication et de collecte d’informations. De grandes opportunités et certains risques y sont associés. La protection de la jeunesse est donc une préoccupation légitime et de tout premier ordre. L’asut s’y engage à l’aide d’une initiative sectorielle.

Les nouveaux médias, facilitant l'échange d'information sans limites de temps et d'espace, font partie intégrante de la société de l’information et du savoir d’aujourd’hui. Cependant, comme toutes les technologies, ils peuvent être utilisés à mauvais escient et produire des effets indésirables. Dans ce contexte, la protection de la jeunesse est un souci plus que justifié.
Le code pénal (CP) et l’ordonnance sur les services de télécommunication (OST) prévoient des règles appropriées et des mesures efficaces pour la protection de la jeunesse dans les médias. Mais les lois et les mesures à elles seules ne sauraient empêcher que les nouveaux médias soient utilisés de manière abusive ou détournés de leur objectif par certains, d’autant plus que la législation est rarement en phase avec l'évolution dynamique des nouveaux médias.
L’initiative sectorielle de l’asut intervient à ce niveau. Les entreprises signataires ainsi que des organisations dans leur sphère d'influence s'engagent à effectuer un travail d’information et de prévention pour promouvoir les compétences médias, notamment en collaboration avec des groupes et organisations déjà actifs dans le domaine de la protection de la jeunesse dans les médias.
C'est en tout premier lieu le rôle des parents, éducateurs et enseignants de promouvoir une utilisation prudente et responsable des nouveaux médias. Dans le cadre de cet accord interprofessionnel, les signataires s'engagent à les soutenir pour qu'ils puissent acquérir les connaissances adéquates et les compétences médias requises.
Responsable du groupe spécialisé: Michael In Albon, Swisscom SA

Initiative sectorielle pour la protection de la jeunesse dans les médias

Normes

La Commission spécialisée Normes est l'interlocutrice compétente pour toutes les questions relatives à la normalisation et au marché suisse des télécommunications.

L’asut assure le suivi des normes du secteur spécialisé des télécommunications de l’Association Suisse de Normalisation (SNV). Dans cette fonction, l’asut en tant que NSO (National Standards Organisation) défend les objectifs et intérêts suisses au sein de l’Organisation de normalisation européenne ETSI. Ainsi, la Commission spécialisée Normes sert d'interlocutrice compétente pour l’ensemble de l’économie, pour les organes législatifs ainsi que les fournisseurs et fabricants intéressés par les questions relatives à la normalisation dans le domaine des télécommunications. En tant que NSO, asut peut permettre aux entreprises qui ne sont pas membres de l’ETSI d’accéder et de participer aux travaux des commissions de l’ETSI.
Le débat de fond autour de la normalisation dans le domaine des télécommunications se déroule dans le groupe de travail CS4. Seule commission suisse de standardisation pour le secteur spécialisé des télécommunications, le groupe de travail CS4 assure un échange d’informations précieux entre les entreprises, les autorités (OFCOM, UPIC etc.) et les sociétés suisses activement impliquées au sein de l’ETSI. CS4 est ouvert aux entreprises et particuliers intéressés, l’affiliation à l’association sectorielle n’étant pas une condition de collaboration. La possibilité de présenter leurs requêtes au sein de CS4 et d’accéder aux informations actualisées du secteur de normalisation revêt une importance capitale pour les petites et moyennes entreprises suisses de télécommunication, car une participation directe leur occasionnerait des coûts trop importants.
L’asut, en tant que NSO, et le groupe de travail de l’asut CS4 coordonnent l’élaboration de la position suisse lors des procédures de consultation publiques sur les normes techniques de l’ETSI. Ce faisant, elle défend les intérêts des entreprises suisses en cas d'innovations importantes.
Responsable de la Commission spécialisée Normes: Dominik Müller, asut
Responsable du groupe de travail CS4: Josef Schmid, Sopra Steria AG

Rapport normalisation 2017 (uniquement en allemand) Processus ETSI (uniquement en allemand)

Droit

La Commission spécialisée Droit est l'interlocutrice compétente pour toute question juridique ou règlementaire des autres commissions spécialisées.

L’évolution rapide du secteur des TIC exige une adaptation permanente des lois et des ordonnances. Dans l’intérêt du secteur des TIC et de l’économie de marché libre, l’asut participe activement aux procédures de consultation et aux auditions.
Puisque cela suppose une démarche coordonnée de manière conjointe, la Commission spécialisée Droit élabore ses prises de position et ses propositions relatives aux projets en cours avec des partenaires des secteurs privé et public. Une attention toute particulière est portée à la surveillance des services de télécommunication traitée au sein du groupe de travail Lawful Interception.
Responsable de la Commission spécialisée: Diego Chocomeli, Swisscom (Suisse) SA
Responsable du groupe de travail Lawful Interception: Carmen de la Cruz, de la cruz beranek Rechtsanwälte AG

Accord interprofessionnel pour les services à valeur ajoutée des télécommunicationsPrises de position

Smart Energy

La tendance est claire: le secteur de l’énergie et celui des télécommunications se rapprochent, les réseaux électriques et les réseaux de données convergent. Grâce au groupe de travail Smart Energy, l’asut crée une plateforme de dialogue à l’intention des spécialistes des deux branches, celle des TIC et celle de l'énergie.

Le tournant énergétique amène une réorientation de la politique énergétique suisse qui révolutionnera l’ensemble de l’économie énergétique. Différentes nouvelles technologies seront intégrées au réseau de distribution intelligent du futur, une infrastructure TIC moderne règlementera leur interaction. Cela présuppose la collaboration efficace des différents secteurs (TIC, économie énergétique et industrie).
Le groupe de travail Smart Energy opère au niveau de l’interface entre ces acteurs; il réunit le savoir-faire, repère les besoins d’action et s’engage résolument en faveur des intérêts du secteur des TIC. A cette fin, il élabore des communiqués et des documents de position ou participe à des état des lieux à l’instar de la Feuille de route suisse pour un réseau intelligent, élaborée sous l'égide de l'Office fédéral de l’énergie OFEN.
Le groupe de travail analyse également les besoins futurs de l’économie énergétique auxquels les télécommunications et le secteur des TIC devront répondre. Pour ce faire, il établit une vue d’ensemble des standards et des normes, évalue les infrastructures de communication existantes et formule des recommandations à l'égard de l'économie énergétique.
Responsable du groupe de travail: Urs Imholz, GWF Messsysteme AG

Prise de position Pistes de réflexion du secteur des TIC concernant la Stratégie énergétique 2050 Bases relatives à l’introduction des systèmes de mesure intelligents chez le consommateur final et leurs exigences techniques minimales en Suisse (uniquement en allemand)Guide pratique

Smart Mobility

L’asut représente la voix des technologies de communication dans le débat sur la mobilité. L’association apporte sa connaissance du marché et garantit une intégration du secteur des TIC dans les projets de mobilité d’avant-garde.

Les données innombrables générées par l’essor de la numérisation peuvent contribuer à l'optimisation de la mobilité. Développé comme plateforme de dialogue entre l’économie de la mobilité, les télécommunications et les concepts de mobilité TIC porteurs d’avenir, le groupe de travail Smart Mobility fournit ainsi une contribution substantielle à une stratégie globale en matière de mobilité en Suisse. Sous le titre «Pistes de réflexion des TIC en vue d’une stratégie mobile en Suisse», le groupe de travail élabore actuellement une prise de position*. Celle-ci montrera de quelle manière le trafic peut à l’avenir être mis en réseau intelligemment à l’aide des TIC et des différentes innovations technologiques (mots-clés: télématique des transports, systèmes de commande et d’information intelligents).
En tant que porte-voix du secteur des TIC, le groupe de travail Smart Mobility collabore avec d’autres partenaires s’engageant en faveur de la promotion des concepts de mobilité intelligents. En fait notamment partie its-ch, la plateforme pour la promotion des systèmes de transport intelligents en Suisse.
Responsable du groupe de travail: Reto Bätscher, cablex AG

Aménagement du territoire economiesuisse (uniquement en allemand)

Telephony & Services

Le groupe spécialisé Telephony & Services opère dans un domaine traditionnellement central pour l’asut. Mais il a beaucoup changé: la téléphonie conventionnelle est une chose du passé, supplantée grâce à la numérisation par un secteur des télécommunications à la pointe de l’actualité.

Le choix de services est considérable dans le domaine des télécommunications. Le développement de nouveaux systèmes et équipements va de pair avec une multiplication des normes et standards. Cette réalité engendre des difficultés pour les entreprises d'avoir une vue d'ensemble et de trouver les solutions adaptées à leurs besoins. Le groupe Telephony & Services analyse des thèmes issus des domaines de la téléphonie et du multimédia ainsi que les services correspondants, les interfaces pertinentes et les nouveaux équipements disponibles.
Actuellement, la téléphonie conventionnelle (POTS) est remplacée par la technologie IP. D’innombrables procédés mobiles augmentent l’efficacité des processus et la compétitivité dans les divers secteurs et permettent de nouveaux modèles commerciaux, notamment dans le domaine du Mobile Payment. Le groupe spécialisé Telephony & Services observe et analyse les évolutions actuelles, leur plus-value et leurs répercussions sur l’infrastructure technique et la sécurité des services.
Responsable du groupe spécialisé: Urs Lehmann, ABB Suisse SA