Compétence médias

Compétence médias et confrontation active avec les nouveaux médias sont la clef d’une utilisation sûre et appropriée d’Internet.

Prendre ensemble la responsabilité et promouvoir les compétences médias
La Suisse compte aujourd’hui plus de 11 millions d’appareils mobiles actifs, dont près de 75% de smartphones permettant d’accéder à Internet. On oublie vite que le web n’a été inventé qu’en 1993, annonçant la success-story de l’accès mobile à Internet depuis l’iPhone. La plupart des parents actuels n’ont pas connu Internet et les smartphones dans leur enfance. Les enfants d’aujourd’hui, en revanche, font preuve d’une grande habileté avec les tablettes et les ordinateurs, ils écoutent de la musique et téléchargent des vidéos en streaming de même qu’ils interagissent avec des amis sur les réseaux sociaux. Les possibilités du monde numérique ouvrent la voie à de nouvelles formes de communication et de mise en réseau, mais aussi de divertissement et de loisirs. Mais à partir de combien de temps est-il déconseillé de naviguer pour les enfants et les adultes? Quelles offres et quels services conviennent selon l’âge? Les avis des enfants et des parents divergent souvent sur ce point. Mais bien souvent, ni les uns ni les autres n’ont assez d’expérience pratique dans ce domaine. Internet s’accompagne par ailleurs de risques et de dangers tangibles dont les enfants (et régulièrement, les adultes) doivent être protégés. Il n’existe malheureusement aucune solution technique pour sécuriser Internet, pas de «bouton vert» que l’on pourrait tout simplement presser pour écarter tout danger. Utiliser Internet de façon raisonnable, adéquate et sûre nécessite au contraire du discernement, des compétences et, surtout, le sens des responsabilités. On ne peut pas acquérir la compétence médias en une seule fois, il s’agit d’un processus continu nécessitant ajustements et exercices. C’est là qu’intervient la nouvelle initiative sectorielle pour la protection de la jeunesse dans les médias, lancée par les entreprises suisses de télécommunication. Sous l’égide de l’Association Suisse des Télécommunications (asut), les plus grands prestataires de télécommunication se sont engagés à prendre différentes mesures afin de favoriser l’acquisition de la compétence médias chez les parents et les enfants, et de contribuer à la protection de la jeunesse dans les médias. Nous œuvrons ensemble en faveur d’une utilisation plus circonspecte et plus responsable des médias numériques. Il est possible de télécharger un aperçu des principaux conseils depuis le lien suivant. Flyer initiative sectorielle pour la protection de la jeunesse dans les médias

Initiative sectorielle

Avec la nouvelle initiative sectorielle pour la protection de la jeunesse dans les médias, le secteur suisse des télécommunications soutient les jeunes et leurs parents concernant l’utilisation des médias numériques.

Ordinateur, smartphone et Internet sont les nouvelles technologies culturelles du XXIe siècle. Il est nécessaire d’apprendre à les utiliser et à en faire usage, comme nous apprenons à lire et à écrire. L’utilisation sûre et appropriée des nouveaux médias nécessite des règles et des connaissances. Mais comment les enfants et les jeunes peuvent-ils acquérir de telles connaissances? Les entreprises suisses de télécommunication aident les enfants, les jeunes et les parents à utiliser les médias numériques. Dans le cadre d’une initiative de branche pour la protection de la jeunesse dans les médias, les entreprises participantes se sont engagées à établir un catalogue de mesures que chacune est tenue de respecter. Ces mesures sont obligatoires et la mise en œuvre en est régulièrement contrôlée par des organes indépendants.
L’initiative sectorielle mise sur le conseil et l’information, et met l’accent sur les mesures suivantes:
  • Les entreprises offrent à leurs clients des possibilités de blocage pour les contenus VOD soumis à des limites d’âge.
  • Les entreprises demandent aux hébergeurs avec lesquels ils ont noué des partenariats de respecter les mesures de protection de la jeunesse.
  • En collaboration avec les autorités fédérales compétentes, ils bloquent l’accès aux contenus pédopornographiques.
  • Des informations concernant des logiciels de protection des enfants et des jeunes sont transmises conjointement à la clientèle.
  • Dans le cadre du processus de vente, au sein de leurs services clients ou sur les sites Internet, les entreprises fournissent aussi des informations relatives à la protection de la jeunesse dans les médias. Par ailleurs, pour faire connaître rapidement ces différentes offres, tous les clients existants y sont aussi sensibilisés.
  • Les entreprises désignent également un préposé à la protection des jeunes dans les médias.
  • La mise en œuvre et le développement de l’initiative sectorielle intervient dans le cadre d’échanges avec les autorités et les organisations intéressées.
  • La mise en œuvre de ces mesures est soumise à des délais obligatoires.
  • Cette dernière fera aussi régulièrement l’objet d’une évaluation externe.
La nouvelle initiative sectorielle est entrée en vigueur le 10 juin 2016; tous les fournisseurs de services de télécommunication peuvent y adhérer. Salt, Sunrise, Swisscom et UPC font partie des premiers signataires à devoir mettre en œuvre les mesures d’ici fin décembre.
Initiative sectorielle pour la protection de la jeunesse dans les médias
PartenairesChargé(e) de la protection de la jeunesse dans les médiasLiens
UPC Suisse Sàrl
Liliane Ackle
Richtiplatz 5
8304 Wallisellen
jugendmedienschutz@upc.ch
Salt Mobile SA
Felix Weber
Rue du Caudray 4
1020 Renens 1
jugendmedienschutz@salt.ch
Sunrise Communications AG
Cédric Marty
Binzmühlestrasse 130
8050 Zürich
jugendschutz@sunrise.net
Swisscom SA
Michael In Albon
Alte Tiefenaustrasse 6
3050 Berne
info.jugendmedienschutz@swisscom.com

Logiciels de filtrage

...

Filtre Internet en matière de protection de la jeunesse dans les médias
Un logiciel spécialisé dans la protection des enfants et des jeunes représente une aide pour les parents et les représentants légaux afin de permettre aux jeunes de découvrir et utiliser Internet de la manière la plus sûre qui soit. Les principales caractéristiques de chaque logiciel filtre sont le blocage des contenus inappropriés et éventuellement le monitoring du comportement sur le web du jeune utilisateur
Logiciels de filtrage et droits de l’enfant

Le recours à des programmes de filtrage pour surveiller la navigation Internet ou la communication électronique peut constituer une atteinte aux droits de l’enfant ou aux droits de la personnalité des enfants. En règle générale, il est recommandé d'utiliser le logiciel de filtrage après en avoir parlé avec les enfants et d’analyser les résultats avec eux.

*Netzsieger regroupe des experts indépendants au sein d’une rédaction qui évalue différents types de produits et services. Dans ce cadre, les experts se basent sur la situation actuelle du marché. Vous trouverez des informations supplémentaires à ce sujet ici. (Disponible en allemand uniquement)
Quels sont les résultats obtenus par les logiciels de filtre lors des tests réalisés par Netzsieger? (Situation en mai 2017)